Bonjour les ami(e)s,

A partir du moment où l’on s’intéresse au vin, l’envie d’en savoir un peu plus se fait souvent ressentir. Pour cela, rien ne vaut une belle dégustation, je vous l’accorde. Mais un peu de savoir théorique ne fait jamais de mal. Il existe alors plusieurs solutions : suivre des cours d’œnologie, se documenter sur internet (en lisant ce blog par exemple), échanger avec un ami ou un professionnel, ou bien encore se pencher sur les ouvrages concernant ce vaste sujet.

Ces derniers sont nombreux, plus ou moins faciles d’accès, souvent fastidieux voire décourageants.

Mais dans ce paysage souvent austère, se démarque une bande dessinée japonaise… Un manga se consacre à ce sujet et, quelle chance, fait actuellement office de référence dans le monde du vin :

Capture

Ce manga écrit par Tadashi Agi et illustré par Shû Okimoto nous entraîne à la rencontre de Shizuku KANZAKI, fils de Yutaka KANZAKI, célèbre critique international de vin. Rebel dans l’âme, Shizuku refuse de boire du vin. Mais à la mort de son père, le voici contraint de se plonger dans ce monde fascinant pour obtenir l’héritage laissé par son père : sa collection de vins, qui se trouve être l’une des plus formidable du monde. Pour l’obtenir, il devra, au travers de descriptions imagées laissées en guise de testament, découvrir l’identité de douze vins, nommés les douze apôtres, et d’un vin ultime : les gouttes de Dieu. Pour corser l’histoire, Shizuku sera opposé à Issei TOMINE, jeune critique de renommée internationale, ayant de grandes connaissances sur le vin ainsi qu’un sens de la description particulièrement fin. De plus, ce dernier a été adopté par Yutaka KANZAKI quelques temps avant sa mort, faisant aussi de lui un héritier légitime de sa merveilleuse cave. Shizuku n’a pour sa part aucune connaissance théorique du vin, mais une très grande sensibilité vis-à-vis de celui-ci grâce à l’enseignement que lui a prodigué son père étant enfant. Avec l’aide de ses amis et de rencontres, il va pouvoir optimiser ses connaissances et son potentiel… Leurs  affrontements s’annoncent passionnants.

Shizuku                                                                  Issei

Mais en quoi cet ouvrage est-il une référence ?

Il permet tout d’abord de suivre le parcours initiatique d’un homme, et il est facile de s’identifier tour à tour à l’un ou l’autre des personnages. Le lecteur accompagne les deux acteurs principaux de cette quête, apprenant à leur contact, et ayant l’impression de progresser à leurs côtés, ce qui est assez valorisant.

20170108_164216 - Copie.jpg

Sous cette apparente facilité, les plus aguerris sauront aussi trouver leur compte en essayant de se mesurer à la quête des apôtres, tentant de déjouer les pièges laissés dans la description des vins par le défunt et les identifier avant que la réponse soit apportée.

Les nombreux vins qui sont cités existent vraiment, et la description dont ils font l’œuvre donne instantanément l’envie quasi irrésistible de se les procurer et les déguster pour partager les impressions de nos héros. Il est à savoir que certains crus cités dans ce manga ont vu leurs cotes monter en flèche, au point d’être introuvables ou inaccessibles actuellement.

20170108_164237 - Copie.jpg

Ce manga a aussi l’intérêt de faire voyager et d’ouvrir l’esprit aux vins du monde entier.

20170108_164004 - Copie - Copie.jpg

A la fin de chaque volume (l’histoire se déroule le long de quarante-quatre tomes), on trouvera une partie théorique concernant l’œnologie. Ainsi, il sera possible de se cultiver de façon simple et imagée, et d’en apprendre de plus en plus au fil de ses lectures sur des sujets très variés comme les Seconds vins de Bordeaux, les différentes appellations de Bourgogne, les accords mets-vins…

20170108_164633 - Copie.jpg

Enfin, en toute dernière page, l’auteur nous présente dix notes de dégustation qu’il a lui-même effectuées.

20170108_164515 - Copie.jpg

Pas besoin d’écrire tout un roman pour vous convaincre d’aller jeter un œil à cette œuvre passionnante, qui saura à coup sûr ravir novices comme initiés grâce à sa richesse.

Bonne lecture les ami(e)s

20170108_164746 - Copie - Copie.jpg

Laurent

Pour retrouver ces ouvrages:

Tadashi AGI et Shu OKIMOTO, Les gouttes de Dieu, édition Glénat,44 tomes,2008.

Prix indicatif dans le commerce : entre 9 et 10 euros (trouvable dans certaines médiathèques municipales )