Dégustation du 14 mai 2016

42 euros à Leclerc Avermes

Peter Raphaël Laurent Ophélie Moyenne
Nez /6 3 5 4,5 3
Goût /6 4,25 5 4,5 4
Longueur /6 4,5 5 5 4
Note Personnelle /2 1,25 1,75 1,5 1,25
Total /20 13 16,75 15,5 12,25 14,375

7e91eb_aff6654430004d772733dd58be99af95.png

Peter :  Rien d’exceptionnel au nez, très discret. En bouche, vin agréable n’ayant pas autant de caractère mais plus subtil qu’un Bordeaux. Très agréable

Raphaël : Bien que peu fan de Bourgogne, je reconnais que ce dernier est l’un des rares à m’avoir enthousiasmé. Son nez m’a tenu en haleine dégageant un bouquet sentant le bois, difficile a identifier. Sans surprise mais très honnête malgré tout  avec une grande complexité. Surprenant à tel point qu’on le déguste en cherchant à l’identifier.

Laurent : Un nez discret… en bouche c’est un Bourgogne, c’est sur… en longueur, il est comme un roman Anglais d’Agatha Christie, une énigme dont la petite subtilité nous échappe. Une belle impression persiste.

Ophélie (invitée):  Le nez est décevant, trop court, mais le goût est très agréable. Il me vient l’image d’un vieux domaine en pierre blanche en le dégustant  auquel se mêle des souvenirs d’enfance où je me revois sous un pommier. Il y’a dans l’air l’odeur du linge frais étendu en plein air et des épingles à linge restées au soleil…