Photo par : Marianne Casamance

Bonjour à vous amis amateurs de vin.

         Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter une célèbre région viticole française : la vallée du Rhône.

Jongieux_Vignes libres de droit (2)

Pourquoi ce choix ? Eh bien, outre le fait que les Côtes-du-Rhône soient les vins que je préfère,  il y a deux raisons à cela :

Premièrement cette région m’évoque le souvenir de mes vacances d’été étant enfant. Chaque année nous descendions la vallée du Rhône pour nous rendre en Provence, et chaque année c’était l’occasion pour moi de m’émerveiller devant les paysages qui se succédaient le long du fleuve.

Deuxièmement, c’est un Côte-du-Rhône que j’ai choisi pour mon premier dîner avec une jeune femme merveilleuse, qui partage aujourd’hui ma vie. Un souvenir inoubliable qui fait que ces vins sont mon péché mignon.

Voilà pour le petit aparté, maintenant si on partait en voyage?

Un peu d’histoire

L’histoire des Côtes-du-Rhône remonte loin dans le temps. En effet, les premiers vignobles furent plantés en 125 avant J.-C. par l’armée romaine après l’invasion de la Gaule. Puis ils érigèrent la ville de Vienne au pied de ses vignobles, point de départ septentrional de cette vaste région. Le commerce du vin devint vite important, la région étant le fournisseur principal de Rome, et la vigne commença à s’étendre vers le sud. La chute de l’Empire romain provoqua une longue période de déclin du commerce du vin de la région jusqu’au Moyen-Age où la culture et le commerce redémarrèrent sous l’impulsion de l’Eglise et des papes, basés à Avignon. Ils ordonnèrent ainsi une importante plantation de vignobles dans la région, notamment autour de leur résidence estivale à Châteauneuf-Du-Pape.

Au XVIIème siècle naquit l’appellation Coste-du-Rhône qui deviendra les Côtes-du-Rhône au XIXème siècle. Enfin, en 1937 arriva la reconnaissance de l’A.O.C. Côtes-du-Rhône, dont le cahier des charges a constitué un modèle pour les autres appellations d’origine contrôlée à venir.

Géographie : une région destinée à la viticulture.

 

Relief et géologie.

Quand on regarde le relief de cette région, on pourrait se dire effectivement que le temps a forgé ces terres exprès pour la culture de la vigne.

Située entre Vienne au Nord et Avignon au Sud, la vallée du Rhône court sur 250 km le long du fleuve dont l’espace est parfaitement délimité par le Massif Central à l’ouest et les Alpes à l’est, ce qui constitue un relief idéal descendant en vallée jusqu’aux abords du  fleuve.

Les sols ont bénéficié au fil des siècles de l’apport du Rhône en divers sédiments et alluvions, ce qui donne des terres riches et variées, qui font entre autres que les vins de la vallée du Rhône jouissent d’un large éventail de saveurs.

Deux climats pour une région coupée en  deux

Les climats de cette région jouent un rôle déterminant dans la variété des Côtes du Rhône. Au nord de Valence, s’étend la Vallée du Rhône septentrionale, subissant un climat continental aux étés chauds et ensoleillés et aux hivers rudes avec une importante amplitude thermique durant l’année.

Au sud de Montélimar, s’étend la Vallée du Rhône méridionale, baignée par un climat méditerranéen aux étés chauds et secs et aux hivers doux et ensoleillés avec une forte influence du mistral.

Que se passe-t-il entre Valence et Montélimar alors ? Et bien rien, ou presque…  Sur 50 km, le long du fleuve, la vigne n’est pas ou très peu cultivée, et il faut aller plus vers l’est pour trouver, aux pieds des Alpes, la région du Diois, rattachée aux Côtes-du-Rhône et productrice de vins blancs effervescents.

Ainsi, une grande diversité des sols associés à deux climats bien distincts font que les vins de la vallée du Rhône offrent une large variété de saveurs parmi ce divin breuvage. Ceci sans même parler des cépages, que j’aborderai dans un prochain article, et vous verrez que le maître mot de cette région sera encore une fois la diversité.

Côte du rhone

    Côtes-du-Rhône Septentrionales

Côtes-du-Rhône Méridionales

 

Un petit mot sur les vins

Mais pas trop d’euphorie tout de même, je n’aborderai que des généralités pour rester bref. Un article, ultérieurement, apportera toutes les précisions utiles.

 Les vins sont classés en trois grands groupes :

 – Grandes Appellations Locales (Les Crus)

 – A.O.C. Côtes-du-Rhône Régionales

 – A.O.C. Côtes-du-Rhône Villages

 Chacune de ces appellations fait l’objet d’une réglementation spécifique.

Et pour ceux qui voudraient partir en voyage dès à présent, voici quelques grands noms !

 

Vallée du Rhône septentrionale :

 

– Côte-rôtie

– Condrieu

– Saint-Joseph

– Crozes-Hermitage

– Hermitage…

 

 

Vallée du Rhône méridionale :

 

– Vinsobres

– Rasteau

– Gigondas

– Beaumes-de-Venise

– Vacqueyras

– Châteauneuf-du-Pape…

Bonne dégustation et à bientôt amis amateurs de vins !

Raph.