Bonjour les ami(e)s,

Lorsque l’on ouvre une bouteille, et que le vin arrive jusqu’aux papilles, son devoir est accompli. Mais comment en est-on arrivé là ?

Retour en arrière par l’intermédiaire de la bande dessinée :

 

IMG_7689

Ouvrage autobiographique d’Etienne Davodeau, cette B.D nous décrit les parcours croisés d’un écrivain et d’un vigneron de l’Anjou (Richard Leroy) pendant une année. Chacun est étranger au domaine de l’autre, mais ils vont découvrir leurs métiers respectifs. Les rencontres se succèdent (imprimerie, éditeur, ami écrivain pour l’un, tonnelier, imprimerie, vigneron voisin pour l’autre…) et on découvre la création d’une bande dessinée ou d’un vin.

IMG_7690

Les étapes d’élaboration du vin sont ici dessinées. On comprend à quoi elles servent, et leurs influences sur le vin. L’ouvrage prend alors tout son intérêt pour ceux qui s’intéressent au vin. La taille de la vigne, le désherbage, le suivi du raisin, les vendanges, les étapes de vinification, tout est expliqué de façon simple. Le caractère du vigneron est mis en avant, et on cerne comment celui-ci influe sur ses vins.

IMG_7694        IMG_7704

Au cours de la lecture, on se rend compte que les temps morts d’un vigneron sont rares, et que pour aboutir à un vin, de nombreux facteurs rentrent en compte. Certains sont propres au vigneron, au sol, et d’autres, comme la météo, sont liés au hasard. On ressent l’amour d’un producteur pour ses vignes, son terroir, et on comprend qu’un vin ne peut se résumer à une simple dégustation, sans lui prêter plus d’attention que cela… Ce n’est finalement que l’aboutissement du travail, de la passion et des convictions d’un homme. Tous ces facteurs qui font que chaque vin est unique, et qu’il plaira (ou non) à la personne qui le goutera.

IMG_7700

On découvre aussi comment un livre est écrit, quels choix ont mené à présenter cette œuvre sous forme de B.D, et ce qui peut rapprocher deux passionnés.

IMG_7706  IMG_7699

Les dix-neuf chapitres se parcourent assez vite, et une fois la dernière page tournée, le regard que nous portons sur le vin est encore une fois changé. On a envie d’aller rencontrer ces hommes qui font le vin, et prendre le temps de leur parler, de découvrir leur façon de travailler, de mieux comprendre ces vins qu’ils nous proposent, et de se sentir un peu moins « ignorants ».

IMG_7710

Bonne lecture

A bientôt les ami(e)s

Laurent

Pour retrouver cet ouvrage:
Etienne DAVODEAU, Les ignorants, édition Futuropolis, 2011
Prix indicatif dans le commerce : aux alentours de 25 euros (trouvable en médiathèque municipale)