Quel bon vin t’amène (QBVA) : Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

           Marina (M) : Je m’appelle Marina, 44 ans. J’ai un bac + 2 en commerce et suis issue d’une famille de commerçants. J’ai arpenté les routes pour une entreprise de parfumerie en tant que commerciale pendant 15 ans sur 30 départements.

(QBVA) : Quelle ancienneté avez-vous dans ce métier et au sein de ce magasin ?

       (M) : J’ai ouvert ce magasin en mai 2012, j’attaque donc mon sixième Noël. C’est une entreprise familiale, nous avons trois magasins avec mon frère. Le premier a ouvert en 2010 à Tiers, et le troisième il y a 3 ans à Clermont-Ferrand.

(QBVA) : D’où vous est venue l’envie de faire ce métier ?

       (M) : A 40 ans, j’ai décidé de changer de vie. Je ne voulais plus faire la route par rapport à ma famille. Mon grand-père, mes parents et mon frère ont été et sont encore bouchers. On a gardé une salaison de famille. Comme le magasin de Thiers était ouvert depuis deux ans, j’ai proposé à mon frère d’ouvrir un autre magasin sur Vichy. C’est mon troisième bébé. (Marina ayant déjà deux enfants Ndlr).

(QBVA) : Pourquoi avoir choisi ce concept de magasin alliant produits régionaux  et vins ?

       (M) : Je veux faire tout le contraire de ce qui se passe en grande distribution en mettant en avant le savoir faire local, allié aux productions viticoles « artisanales ». On reste sur des produits naturels, sans conservateurs chimiques, en mettant en avant la gastronomie française en parallèle des produits issus de notre salaison (50% du chiffre d’affaire). L’association avec des produits d’épicerie fine et du domaine viticole permet la confection des paniers cadeaux pour tous les budgets, sans minima et restant à la portée de tout un chacun. Au niveau du vin, j’ai fait quelques erreurs il y a 5 ans. J’ai rectifié le tir en ne travaillant plus qu’avec des propriétaires récoltants. Je vends beaucoup de vins de la région : Saint-Pourçain, Côtes d’Auvergne et Côtes Roannaise.

(QBVA) : Avec quels vignerons travaillez-vous ? Comment s’oriente votre choix ?

       (M) : Avec le Domaine Sérol en Côte Roannaise (associé au chef étoilé Troisgros), le Domaine du Tariquet en Côte de Gascogne (mes plus grosses ventes). En Côte d’Auvergne, je travaille avec Benoît Montel, la maison Abonnat et le domaine Chambes. En Saint-Pourçain, je conseille la production des frères Bonvin.

Avant de faire rentrer un nouveau fournisseur, je demande toujours un échantillon. J’invite des amis un samedi soir, on échange nos avis, et c’est comme cela que j’élimine ou recrute de nouveaux fournisseurs.

(QBVA) : Qui choisit les vins que vous vendez ?

       (M) : C’est moi. J’ai, par exemple, été démarchée par un domaine de Cahors, je n’ai pas encore pris de décision.

(QBVA) : Faites-vous les salons de vignerons ou salons du vin pour trouver des nouveaux vins ?

       (M) : Non, je n’ai pas le temps, et j’ai la chance que beaucoup de producteurs viennent à moi pour demander d’être vendus dans le magasin.

(QBVA) : La concurrence est rude entre grandes surfaces et cavistes traditionnels. Quelles sont les qualités nécessaires pour être compétitif ? De quels atouts disposez-vous ?

       (M) : Notre force c’est surtout de proposer des vins de propriétaires récoltants, que l’on connaît et pouvons conseiller selon les demandes des clients.

(QBVA) : Comment conservez-vous vos vins ?

       (M) : Nous n’avons pas de grands stocks, et nous conservons tout ici. Le magasin est climatisé toute l’année ce qui assure une régularité de la température. En plus nous avons un assez bon débit, ce qui évite aux vins de rester trop longtemps sur place.

(QBVA) : Comment les gens qui fabriquent et vendent le vin vous ont-ils accueillis au début et qu’en est-il actuellement ?

       (M) : Au niveau des vignerons l’accueil a été bon, voire très bon. Il y’a des personnes avec qui je ne travaillais pas à l’ouverture, mais qui nous ont rejoints quelques temps après, d’autres avec qui je ne travaille plus car nous n’avions pas la même vision du commerce. Le magasin est en constante évolution. Au niveau des cavistes traditionnels, cela a été beaucoup plus difficile, il y a eu quelques hostilités.

(QBVA) : Dégustez-vous tous les vins et effervescents que vous avez en vente ?

       (M) : Je connais tous les produits du magasin, vins, salaisons et épicerie. Et mes vendeuses goûtent quasiment tous les produits aussi. Pour vendre un vin, il faut savoir en parler.

(QBVA) : Quels sont vos vins préférés et les vins que vous aimez le moins ?

       (M) : Je suis assez fan du Domaine Tariquet, d’autant plus que c’est une grosse partie de mon chiffre d’affaires. J’aime aussi beaucoup les Côtes Roannaises du Domaine Sérol qui sont juste extraordinaires.

J’apprécie moins les Saint-Pourçain, dont le rapport qualité/prix, à mon goût, ne vaut pas celui des Côtes Roannaises.

(QBVA) : Quel mot décrit pour vous au mieux le vin ?

       (M) : La France. Le côté épicurien.

(QBVA) : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui comme nous veulent découvrir le vin ?

       (M) : D’essayer, entre amis, de découvrir de nouvelles appellations, sur un moment où chacun donne son avis. Échanger autour du vin dans la convivialité, c’est comme cela que l’on apprend.

(QBVA) : Pouvez-vous nous citer le premier vin que vous gardez en souvenirs, votre vin préféré, le meilleur vin que vous ayez jamais goûté, et le vin de rêve que vous aimeriez déguster un  jour ?

        (M) : Un Volnay (Bourgogne Ndlr), dont je garde le souvenir en mémoire depuis plus de 15 ans.

Je trouve exceptionnel les vins de la maison Rimauresq, crus classés des Côtes de Provence, particulièrement leur vin rouge.

Le vin que j’aimerais déguster serait certainement un de la Vallée du Rhône. Mais lequel…

(QBVA) : Que pouvez-vous dire à nos lecteurs pour leur donner envie de venir découvrir votre magasin ?

        (M) : Que l’on déguste au magasin, surtout les produits de salaisons, mais aussi les vins à certaines périodes et événements de l’année. Et puis qu’il faut penser à nous pour faire un coffret cadeau, à tous budgets.

 

IMG_8462 (2).JPG