Bonjour les ami(e)s,

Dans le monde du vin se trouvent quelques noms reconnus qui font figure d’élite.

Un de ceux-là est évoqué tantôt comme le nectar des dieux, tantôt comme de la lumière en bouteille, et sa seule évocation fait penser à l’appellation du
Sauternais : le Château d’Yquem.

028

Sa renommée traverse les frontières et les siècles. On aurait l’idée que ce breuvage est inaccessible au commun des mortels (le prix de vente fait d’ailleurs plus que le laisser penser), et que les gens qui le produisent le sont tout autant. Pourtant la réalité est différente, et pour s’en rendre compte, quoi de mieux qu’une immersion au sein même de ce prestigieux château à travers le documentaire :

 

« Les quatre saisons d’Yquem »

 

Ce film de Jean-Paul Jaud permet de suivre les différentes étapes qui permettent la création de ce divin nectar sur une année complète (an 2000). On découvre les travaux de la vigne, de la taille aux vendanges, si particulières à ce type de vin, mais aussi les différents corps de métiers qui interviennent tout au long des douze mois (œnologues, jardiniers, ouvriers, maîtres de chai…). Le quotidien de certains d’entre eux est présenté par le biais de petites scènes contemplatives où la simplicité de vie contraste avec la création d’un tel monument. On s’imprègne tout au long du film du savoir-faire ancestral des artisans, découvrant les secrets qui contribuent à sublimer le fruit recouvert lentement par la pourriture noble.

0047

Le travail du raisin est complété par les propos du comte Alexandre de Lur Saluces, dernier descendant de la lignée familiale des propriétaires historiques du château, maître des lieux depuis 1968. Sa présence s’impose comme la garantie de continuité d’une qualité qui a su traverser les années.

0032

Le temps est d’ailleurs nécessaire pour que le seul premier cru classé supérieur de sauternes arrive à maturité. En déambulant dans l’extraordinaire cave du château, la caméra dévoile des stocks de millésimes remontant le temps. 1972, 1945, 1917, et jusqu’à 1899. Les années défilent, et la dégustation de ces si vieux vins (inclue dans les bonus du DVD) prouve à quel point l’attente les magnifie.

0001

Tout au long de la vidéo, les descriptions et surtout la beauté imagée du vin donne une envie quasi irrépressible de le déguster, mais aussi de prendre le temps d’aller à la rencontre du terroir et des hommes qui font de ce liquide une merveille.

Yquem

Ce film n’est pas nécessaire pour qui aime le vin, mais avoir la chance de découvrir l’envers du décor de l’un de ses plus grands noms, est une gourmandise dont il serait dommage de se passer.

Laurent

 

Pour aller plus loin :
Il est possible de se procurer ce film via le site www.jplusb.fr au prix de 20 euros.
Les images qui illustrent cet article sont tirées directement du film et nous ont été transmises par le site cité ci-dessus.