Chères amies et chers amis,

 

Nouvellement arrivée sur ce blog, je me retrouve entourée de deux amis amateurs de vins.

Difficile de se faire une place en tant que femme dans ce monde ? Pas si sûre !!!

Les femmes ont-elles des goûts si différents de ceux des hommes ?

Elles sont davantage attirées par les breuvages plutôt sucrés et je ne fais pas exception. Cependant, j’ai envie de découvrir peu à peu les vins rouges et de commencer à les apprécier. Dans ce domaine les vins de Bordeaux ont plutôt ma préférence.

Le hasard faisant bien les choses, j’ai eu le plaisir de découvrir à la médiathèque une série de bandes dessinées « Châteaux Bordeaux » dont le personnage principal est une femme. Une jeune femme qui apprécie le vin mais n’y connaît presque rien. (Tiens, tiens, toute ressemblance est purement fortuite…)

41432484_742840416052819_6491256590119731200_n

Pour cette série de BD « Châteaux Bordeaux », Corbeyran s’est associé au dessinateur Sébastien Portet, connu sous le nom Espé.

Tous les deux ont été plusieurs fois récompensés pour certaines de leurs œuvres.

41456611_285898698679305_3022259295241633792_n.jpg

« Châteaux Bordeaux » comporte actuellement 8 albums dont le premier a été publié en 2011.

1 : le domaine

2 : l’œnologue

3 : l’amateur

4 : les millésimes

5 : le classement

6 : le courtier

7 : les vendanges

8 : le négociant

Le 9ème et dernier album « les primeurs » sort en septembre 2018.

C’est une histoire que l’on pourrait croire vraie : celle du domaine du Chêne Courbe. Une jeune femme, Alexandra Baudricourt, se bat pour pérenniser son héritage malgré ses faibles connaissances en œnologie. Elle va devoir faire face à de nombreux obstacles, que ce soit au niveau financier, familial, administratif, technique et même sentimental.

Le 1er album plante le décor de la romance.

En suivant les pas d’Alexandra, on est tout de suite embarqué dans le Médoc. On découvre avec elle comment apprendre à aimer le vin.

Les albums qui suivent entraînent un peu plus loin, grâce à toute une terminologie spécifique. Tout est discrètement et simplement abordé : la géographie, la plante, le climat, les traditions, l’histoire, l’expérience des vignerons.

L’œnologue prodigue à Alexandra d’intéressants conseils. Pour commencer, il lui suggère d’apprendre à reconnaître les cépages. « Pour avoir un bon vin, il faut déjà avoir un bon raisin ».

La dégustation en reste le meilleur moyen. Elle permet de mettre des mots sur ses propres sensations : apprécier le vin, en interpréter les différentes saveurs, les différents arômes.

Les étapes de dégustation (la vue, le nez, le goût) apparaissent brièvement en quelques vignettes. Les illustrations de ces dernières laissent imaginer l’ambiance silencieuse. On participe avec eux à la découverte des vins rouges, attendant impatiemment leurs impressions.

41481229_224489741753097_2498186062933786624_n

Le but de cela pour Alexandra ? Savoir reconnaître les qualités et les défauts d’un vin. Elle pourra ainsi tenter de créer le vin qui lui ressemblera et redorer le blason du domaine familial.

 Le classement des bordeaux est également abordé dans le 5ème album. Cette classification des vins de Bordeaux qui avait été établie en 1855 à la demande de Napoléon III est toujours d’actualité mais reste toutefois critiquée.

 Les péripéties des personnages mettent en lumière les différents métiers du vin : l’importance du courtier, du négociant en passant par le maître de chai, le caviste et le sommelier…

 Tout l’univers du vin est représenté, les salons (Vinexpo) et les confréries (la Commanderie du Bontemps) ont même une place dans le 6ème album.

 Corbeyran, oenophile, a su s’entourer pour donner une belle crédibilité à son œuvre et transcrire ainsi cette passion.

Il s’agit donc d’une série d’albums qui se lit et se regarde avec plaisir, les illustrations sont modernes et agréables. Elle attise la curiosité concernant les vins, et particulièrement les vins rouges. Tous les termes employés permettent de se familiariser avec un vocabulaire bien spécifique. Une immersion dans le monde du vin qui se fait en douceur en suivant les aventures de la fratrie Baudricourt.

Au-delà du côté romanesque, le scénario fait ressentir toute la détermination et la passion qu’il faut pour la production d’un vin.

 La suite de l’aventure est dans le 9ème et dernier album.

Bonne dégustation et bonne lecture !

41408176_336466473756422_3322799902362173440_n

Lucie