Bonjour les ami(e)s,

La passion du vin peut prendre tout un chacun, et se présenter sous des formes bien différentes.

C’est dans un restaurant de Souvigny, Le point d’Orgue, que l’on a rencontré un amateur qui a à cœur de partager son amour pour cette délicate boisson.

Mickaël, âgé de 42 ans, tient avec son épouse, Caroline, cet établissement situé en face de l’église. Dès l’entrée dans le commerce, l’ardoise qui présente les vins en bouteille et au verre attire l’œil. Les appellations qui y sont présentes sont dans l’ensemble confidentielles (Costières de Nîmes, terrasses du Larzac, Mâcon-Bussières, mais aussi Saint Pourçain). La discussion s’engage avec le patron de l’établissement, qui dévoile son parcours.

Titulaire d’un CAP/BEP restauration, il part à Lyon dans une des brasseries tenues par Paul Bocuse (le Sud) où il se retrouve responsable de la petite cave. Quelques années passent, et après avoir gravi les échelons, il se retrouve chef de salle à la Fleur de Sel, restaurant (malheureusement disparu) qui possède une carte des vins très bien achalandée. Il a alors 24 ans, et a pour mission de goûter tous les vins devant les clients. Il n’en fallait pas plus pour faire naître la passion. Après avoir travaillé dans deux à trois autres restaurants, il décide d’ouvrir une enseigne de cave sous franchise (Nicolas) sur Paris avec son épouse. Rapidement, il se rend compte que ce n’est pas fait pour lui, et après une expérience d’un an et demi, il revient dans la région, en restauration à Coulandon, avec la tâche de créer la carte des vins. En Avril dernier, il rejoint sa femme à Souvigny, avec l’envie de proposer une carte proposant des vins de qualité mais peu connus, et développer le concept de bar à vins. Grâce à un réseau qu’il s’est formé au cours de ses diverses expériences, ou par le contact direct avec les vignerons dans des salons, il propose actuellement une quinzaine de références au verre.

20180720_152258 (2).jpg

Privilégiant le rapport de confiance avec le consommateur, il aime surprendre les gens en les amenant à découvrir ces vins de niche, partager l’expérience de la dégustation, ou simplement proposer le bon accord avec le plat choisi. Il projette également la création d’un espace dédié au vin dans la cave voûtée du restaurant, avec une évolution dans la gamme de vins qui s’étendra à plus de régions.

20180720_152332.jpg

Pour tout amateur qui voudrait se lancer dans le monde du vin, il conseille de commencer par des vins simples, faciles à boire, puis de monter en gamme, en dégustant à l’aveugle pour se faire le palais.

Quant à lui, si on le lui demande, il confiera aimer les vins du Rhône et du Languedoc qui ont sa préférence.

On ne peut que conseiller d’aller à la rencontre de ce passionné.

DSC_0030 (2)

A bientôt les ami(e)s

Laurent