Bonjour les ami(e)s,

La fin de l’année approche, et avec elle, cette série d’articles concernant les travaux que l’on fait dans les vignes.

En ce mois de novembre, c’est l’entretien et le constat sanitaire qui est de mise.

20181129_090417

Aujourd’hui, Denis Barbara propose de parcourir les parcelles pour enlever les tubex abîmés autour des jeunes plans. Ces tubes de plastique qui servent à les protéger peuvent s’abîmer avec le temps. Le risque principal est que les pousses se prennent dans les plastiques, ce qui pourrait les blesser. On en profite aussi pour ramasser ceux qui, avec le vent, sont partis dans les rangs.

Armés de grands sacs, le ramassage se fait facilement. La terre est meuble, et n’offre pas de résistance au retrait. Seul l’encombrement des nombreux tubes s’avère fastidieux pour leur transport. On croirait voir des pères Noël chargés de leurs hottes déambuler dans les vignes.

20181129_090052

D’un point de vue sanitaire, depuis les vendanges, les feuilles sont tombées, laissant place aux pampres dénudés, ce qui annonce l’arrivée de la saison de la taille. On peut ainsi constater si les ceps ont produit beaucoup de bois ou non pour ce millésime. Cela donne plusieurs informations quant à l’état de santé de la vigne. Une vigne en bonne santé produit plus de bois, signe que ses racines sont fortes et descendent profondément en terre. A l’inverse, un pied qui fournit peu de rameaux a dû souffrir, et peiner pour conduire l’énergie de la terre jusqu’ au raisin. Il faudra donc en prendre soin et peut-être l’aider pour la saison prochaine avec un apport organique (de type fumier) afin de lui permettre de reprendre de la force.

Le temps passé dans les vignes est moins important à cette saison. Pour autant, les vignerons ne s’ennuient pas. C’est le temps des vinifications qui demandent encore beaucoup d’attention, mais aussi d’aller rencontrer les distributeurs, cavistes, ou encore se rendre dans les salons viticoles pour présenter leurs production.

20181129_105848 (2)

On se retrouve au mois de décembre, dernier de l’année, pour conclure cette belle série.

A bientôt les ami(e)s

Laurent