Chères amies, chers amis,

L’année 2018 se termine mais dans la vigne le travail se poursuit : il faut d’ores et déjà préparer l’année 2019.

20181227_092810

Durant ces mois passés, le cep a produit beaucoup de bois. La vigne va pouvoir se reposer durant l’hiver. En décembre, on doit donc tailler la vigne pour maîtriser sa croissance et ainsi régulariser la production de raisin en qualité et en quantité. Cette tâche se fait à la main, cep par cep et requiert un véritable savoir-faire.

C’est par 5 degrés mais un soleil appréciable, que l’on débute notre journée de taille. On finit ainsi l’année tout comme on l’avait débutée (cf. articles de janvier et février).

Si Laurent a déjà pu réaliser cette tâche en janvier, il n’en est pas de même pour moi. Au milieu d’une parcelle recouverte de givre, Denis Barbara prend le temps d’expliquer en quoi consiste la taille en Guyot.

 

Rien ne vaut un petit rappel pour éviter de se tromper et compromettre la récolte des années suivantes.

Le principe paraît simple : ne laisser qu’un sarment, celui qui servira de baguette en 2019. Encore faut-il savoir lequel… de ce choix dépendra la forme du pied, et surtout la quantité de végétation et de fruits.

Dans un premier temps, on repère la baguette de l’année en cours : celle qui a donné naissance aux branches fructifères. On la coupe au plus près de sa base. On comprend à ce moment l’utilité d’avoir des sécateurs bien aiguisés.

 

Ensuite on cherche le courson qui avait été conservé en début d’année. Il avait été coupé en laissant deux bourgeons qui ont poussé et se sont développés aux beaux jours. Le plus haut servira de baguette en 2019 ; le plus bas servira de courson et sera donc coupé en conservant deux bourgeons. L’histoire sera ainsi répétée l’année suivante.

 

                      courson coupé début 2018                 nouvelle baguette pour 2019

20181227_101422

20181227_101507

On confère ainsi une allure un peu étrange au cep, un pied épais, noueux, avec une seule tige dressée vers le ciel.

 

Cette taille drastique semble avoir appauvri le cep de vigne, mais il n’en est rien, bien au contraire, elle le fortifie.

A très vite,

Lucie

Pour retrouver les autres mois de l’année :