Le monde du vin est vaste, et amène à découvrir de nombreuses choses. Mais il n’est pas le seul liquide qui mérite attention. La bière fait partie de ceux-là. Alors quand le blog Petite Mousse Entre Amis (PMEA) a proposé une rencontre entre ces deux univers, on ne pouvait que s’empresser de répondre par un grand OUI. Ce blog, lancé en janvier 2018 (mais réfléchi depuis octobre 2017), a réalisé son logo lui même en partenariat avec un artiste tatoueur de Vichy.

La rencontre se fait au domicile de l’un des trois créateurs de ce site, Matt, où l’on retrouve ses deux acolytes Loïc et Loren (dont on peut lire la présentation et l’interview via ces liens).

55842814_597650410750378_287936377050365952_n

L’échange théorique entre les différents constituants et possibilités d’élaboration des breuvages auxquels on s’intéressent s’engage vite, avec renfort d’outils pédagogiques comme des tubes à essai contenant les différentes sortes de torréfaction de malts composant la bière (peu torréfiés pour les blanches, moyennement pour les blondes et noircis pour les brunes),

20190324_172804 (2).jpg

ainsi que du houblon séché sous la forme naturelle ou en forme de pellets (comme pour le chauffage).

20190324_172759 (2).jpg

On apprend comment on fabrique la bière en contrepartie d’explication sur l’élaboration du vin.

Mais la théorie est souvent plus intéressante quand on la lie avec la pratique, alors place à la dégustation.

On avait emmené un vin blanc suisse, du domaine de la Colombe, élaboré en Déméter et dont on retrouve la dégustation via le lien ci-joint :

Féchy la Colombe A.O.C la Côte, Vin Suisse, Domaine la Colombe, 2017 (méthode Déméter)

Niveau bière, ce ne sont pas moins de quatre différentes qu’on a pu découvrir :

  • Une blanche fumée, douce et fraîche, mais relevée par un arôme fumée laissant entrevoir un accompagnement de délicates fumaisons.

20190324_173314 (2).jpg

  • Une blonde vieillie en fût ayant accueilli des vins à base de sémillon (cépage blanc du bordelais), réunissant bières et vins. Les arômes se dégageant ont tout de suite permis de retrouver les caractéristiques des vins blancs de Bordeaux élaborés avec cette variété de raisin (tels les sauternes).

20190324_180143 (2)

  • Une Pale Ale anglaise, brassée avec un apport généreux de houblon, développant des arômes fruités et un fort caractère en bouche.

20190324_191830 (2).jpg

  • Une Sour (on comprendra une bière à forte acidité) au délicat goût de framboise.

20190324_200000 (2).jpg

La dégustation s’apparente à celle du vin, avec une découverte visuelle, puis olfactive et enfin gustative. On comprend rapidement que si l’on veut découvrir des bières surprenantes, il faudra s’orienter vers des brasseries artisanales où, comme pour le vin, le brasseur personnalise la boisson qu’il veut proposer.

Pour ce qui est de nos amis bloggeurs, si on leur demande leur préférence, les choix se fixent vite. Pour Matt : « The Wolfman Ate My Homework » de la brasserie allemande Sudden Death Brewing, une IPA – Imperial / Double New England ; pour Loren : Alaskan Smoked Porter de Alaskan Brewery, une bière américaine fumée ; et pour Loïc : DIPA Citra de la brasserie Popinh (France) forte et fruitée.

La rencontre de ces deux mondes a permis de réunir autour d’une table des personnes passionnées et heureuses de faire découvrir leurs univers respectifs.

Merci à Matt, Loïc et Loren pour leur accueil et leur partage. On ne peut que conseiller de découvrir leur blog : Petite Mousse Entre Amis pour en apprendre d’avantage.

A bientôt les ami(e)s,

Laurent