Bonjour les ami(e)s,

Les vacances approchent, et nombreuses seront les personnes qui partiront vers d’autres lieux.

Après le Pays Basque, la Savoie, et le Languedoc Roussillon, on est allé visiter un vigneron sur l’île d’Oléron.

20190612_120343 (2).jpg

Le choix s’est posé sur le domaine Favre. Les vins sont certifiés bio depuis quelques années, mais cela n’est pas mis en valeur sur l’étiquette, puisque c’est avant tout le plaisir d’un produit bien fait qui est ici mis en avant. L’accueil est chaleureux, et s’adapte aux néophytes comme aux passionnés. La gamme est assez étendue, et en plus des vins, il est proposé une gamme de pineaux des Charentes, de fine de Cognac aromatisée et de Cognac.

20190612_120325 (2).jpg

Au niveau des vins, on retrouve :

  • Quatre blancs : un 100 % colombard, fruité ; un 100 % sauvignon plutôt sec ; le Péchapié, assemblage de ces deux cépages (et qui a retenu toute mon attention), et le Grain Marin qui n’était pas encore disponible lors de notre visite, qui est élevé en fûts.
  • Un rosé, le rosé des Pertuis, en assemblage de merlot et cabernet franc. Vif et fruité, il ravira les amateurs. On retrouve l’attaque vive des blancs, et la trame aromatique en fin de bouche des rouges.
  • Deux rouges : de cépage cabernet franc, l’un joue la carte du fruit, le « vignot des Pertuis », le second, grâce à un passage en fût, « le Louvois » dévoile des notes plus subtiles et plus rondes, avec des tannins bien fondus et de la puissance aromatique.

La dégustation ne pouvait s’arrêter là, on en a profité pour goûter les pineaux (assemblage de jus de raisin et de cognac) :

  • On retrouve les traditionnels blancs et rouges, « l’Insulaire », classique et bien fait, avec un super rapport qualité/prix.
  • Plus surprenant, un pineau rosé « l’Insulaire » qui sait aussi jouer la carte de l’entre deux.
  • Deux pineaux vieillis, un blanc et un rouge, « Reserve oubliée » où les notes aromatiques sont arrondies, donnant une complexité et une douceur supplémentaire à ces délicieux breuvages.

La catégorie des fines de Cognac et des Cognacs n’est pas en reste, et se compose de quatre cuvées :

  • Une fine de Cognac à l’amande.
  • Une fine de Cognac à la poire (un délice).
  • Un Cognac classique.
  • Un Cognac VSOP (Very Superior Old Pale).

20190612_120335 (2).jpg

Toute la dégustation s’est passée dans la bonne humeur, lors d’un réel échange avec l’une des personnes qui travaille dans la vigne tout au long de l’année. Il en ressort forcément ce petit plus que l’on recherche quand on se rend dans un domaine.

On ne peut que recommander ce chai, où la qualité est au rendez-vous, avec des prix très abordables, et bio de surcroit.

Il existe aussi sur l’ile des vignerons qui vinifient des vins demi-secs intéressants. (Ce qui n’est pas le cas de ce domaine.)

A bientôt les ami(e)s,

Laurent