Chères amies, chers amis,

Après avoir présenté ce qu’est un cépage dans sa globalité (voir article précédent Les cépages pour débuter), voici venu le moment d’en étudier quelques-uns de plus près.

On part découvrir un cépage blanc : le riesling.
Il a la réputation d’être l’un des meilleurs cépages blancs avec le chardonnay.

– A quoi le reconnaît-on ? (ampélographie)

Ce cépage a une souche très vigoureuse à la plantation, mais sa croissance devient plus modérée voire faible.
Ses feuilles sont petites rondes, rugueuses et épaisses, quinquélobées et profondément découpées. De couleur vert foncé sur le dessus et vert plus clair en dessous, légèrement jaune.
Les feuilles sont légèrement duveteuses et verruqueuses.
Le sinus pétiolaire est quasi fermé.
Ses grappes cylindriques et ses baies légèrement aplaties sont de petite taille, de couleur jaune doré avec des tâches rousses à maturité.

riesling
– Où le trouve-t-on et comment le cultive-t-on ?

Le riesling est originaire du Rhin, il prédomine en Alsace et Moselle allemande.
Il est majoritairement présent en Allemagne (plus de soixante mille hectares).
On le retrouve aussi en Europe centrale, Italie, Australie, Afrique du sud, Californie.
Il perd de sa grandeur dans les régions chaudes. Il résiste bien aux hivers froids du climat continental.
Le riesling se développe bien sur les sols légers et schisteux.
Il pousse tard au printemps.

– Quelle est sa résistance aux maladies ?

Le riesling est particulièrement sensible au rougeot (maladie cryptogamique donnant une coloration rouge-brun aux feuilles).
Il est également sensible à la pourriture grise, à l’anthracnose et aux vers de grappe.

– Qu’apporte-t-il au vin ?

Il donne une robe jaune pâle avec des reflets verts.
Ses arômes olfactifs sont fruités (agrumes, pomme) et floraux (orties blanches, tilleul, chèvrefeuille, jasmin…).
En bouche il apporte un côté frais, minéral, floral et fruité (ananas, citron, abricot, pêche jaune).
En vieillissant, il devient plus goûteux (notes animales)

Les vins secs issus de ce cépage sont aromatiques, vifs et fins.

– Dans quelles appellations le retrouve-t-on ?

Ce cépage se retrouve dans les grands crus d’Alsace, dans les crémants d’Alsace.
Grand vin blanc sec, cuvée première, Domaine Kirschner, 2013.

A très vite,

Lucie

Pour aller plus loin :

Pierre Viala et Victor Vermorel (dir,), Ampélographie, Paris, 1901-1910, Tome 2, disponible sur Gallica.bnf.fr