Chères amies, chers amis,

Pour faire un bon vin, il faut déjà une vigne, du raisin. La vigne c’est d’abord une silhouette particulière, composée de différentes parties.

 

20180619_205013

1. gourmand

2. cep

3. racines

4. œil

5. vrille

6. pampre

7. sarment ou baguette

8. grappe

   

Toutes les vignes ne se ressemblent pas et leurs fruits sont différents. De ces variétés de raisins naissent autant de vins.

Lorsqu’un caviste présente un vin, il parle rapidement du cépage, ce dernier désignant parfois le nom d’un dont il est issu.

Mais qu’est ce qu’un cépage ? Comment les différencier les uns des autres ?

Ce mot désigne la variété d’un plant de vigne ou raisin.

Ces variétés sont caractérisées par la forme des feuilles, des grappes, de la couleur et de la composition des raisins, de leurs stades végétatifs.

L’ampélographie est le nom de la science qui permet de déterminer devant quel cépage on se trouve.

256px-petite_sirah_leaf

Feuille de sirah (auteur de la photo : Agne27)

 

chardonnay_blatt

Feuille de chardonnay (auteur de la photo : Bauer Karl)

Chacun de ces cépages a des particularités telles que leurs usages, leurs arômes, leurs résistances aux maladies, leurs climats et leurs sols de prédilection.

Voici quelques illustrations de cépages parmi les plus connus.

                    Cabernet franc               Grenache blanc                      Gamay

                  Cabernet sauvignon              Chasselas                       Mourvèdre

En France, plus de 200 cépages sont autorisés. Les grandes régions viticoles ont leurs principaux. Cependant, à chaque appellation correspond une liste de ceux qui sont recommandés ou autorisés.

L’Alsace désigne ses vins blancs en mettant en avant le nom du cépage : riesling, pinot gris, gewurztraminer, muscat, chasselas.

Dans le Beaujolais, le gamay règne en maître. On y trouve aussi le chardonnay.

En région bordelaise, le sémillon et le sauvignon dominent pour les vins blancs. Pour les vins rouges, il s’agit principalement du cabernet-sauvignon, du cabernet-franc et du merlot et plein d’autres.

Le chardonnay et le pinot noir sont quant à eux des incontournables de Bourgogne.

Difficile de s’y retrouver pour un novice. Essayons d’y voir plus clair !

Les cépages peuvent être classés par couleur (noir, gris, rouge, rosé, blanc), par usage (cépage de table, de cuve, à usage particulier).

Ils peuvent aussi être répertoriés par famille : 

  • Les traminers, bien adaptés au climat continental, se retrouvent en Allemagne, Autriche, France et Suisse. Le gewurztraminer et le savagnin appartiennent à cette famille.

  • Les carmenets, originaires des pays basques, regroupent entre autre le merlot, le cabernet-franc, cabernet-sauvignon et le petit verdot. Ces raisins et vins ont un goût sauvage, avec une acidité moyenne à importante.

  • Les cotoïdes englobent le côt noir, la mérille noir, la negrette noire. Le lauzet blanc est le seul blanc de cette famille. Les vins des cotoïdes rouges sont des vins très colorés.

  • Les folloïdes, sensibles à la pourriture grise, comptent parmi eux le jurançon blanc et le jurançon noir.

  • Les sérines comprenant la syrah, la mondeuse, le servanin, le chatus, le viognier, est une famille de cépages bel et bien française.

  • Les noiriens, avec le chardonnay, le gamay, le melon forment une famille dont la liste est, elle aussi, ici incomplète. Elle comprend également un des plus vieux cépages en France : le pinot noir.

On vous laisse sur ces quelques illustrations de cépages tirées de l’Ampélographie de Viala et Vermorel.

                                  Durif                  Gewurztraminer                  Tressallier

On proposera prochainement de revenir plus en détails sur certains de ces cépages.

A très vite,

Lucie