Chères amies, cher amis,

Et si on parlait de « l’art de vivre à la française »…

La France, réputée pour sa gastronomie, est le pays du vin par excellence.

Un bon repas entre amis, accompagné d’une bonne bouteille…

Cet esprit de Rabelais se retrouve évidemment dans les confréries bachiques.

IMG_Chevaliers_du_Tastevin

Confrérie du tastevin, photo de Mpmpmp (Wikipédia)

On parle de confrérie car la plus ancienne organisation du genre en France s’appelait « l’Antico Confrarie de Sant-Andiu de la Galinierio » (1140, Béziers). Malgré cette connotation religieuse de l’époque, une confrérie est laïque. On retrouve également ces sociétés sous les noms de « Collège », « Jurade », « Commanderie »…

Le terme « bachique » provient de Bacchus, dieu du vin. On les qualifie aussi de confréries œnologiques ou vineuses.

C’est au Moyen Âge que ces dernières apparaissent en France.

Sous la Révolution, la plupart disparaissent. Certaines renaissent au cours du XIXème siècle, notamment les confréries de vignerons.

Aujourd’hui, elles ont une dimension festive et culturelle, parfois caritative. Chacune d’elle possède son rituel d’intronisation, ses emblèmes et ses costumes d’apparat, symboles d’une tradition séculaire.

Béziers_Grande_tenue_de_l'Antico_Confrarie_de_Saint_Andiu_de_la_Galiniero

Grande tenue de l’Antico Confrarie de Saint Andiu de la Galiniero (photo de Varaine)

Confrerie_des_Vignerons_du_Tricastin

Médaille de la confrérie des vignerons du Tricastin

Elles regroupent des professionnels et amateurs de vin. Elles ont pour vocation de veiller à la qualité des produits de leurs terroirs et de faire découvrir leurs vins régionaux au monde entier.

Les membres se réunissent régulièrement en assemblée : ce sont « les chapitres ». La principale date de réunion est le 22 janvier qui correspond à la saint Vincent, patron des vignerons.

Saint-Vincent,_patron_des_vignerons_Estampe_éditée_par_JP_Clerc_Belfort_entre_1830_et_1836

En 2003, un arrêté ministériel permet à certaines confréries d’attribuer des distinctions aux vins lors de concours.

Par exemple, la Confrérie des chevaliers du tastevin organise le concours du « Tastevinage », la Confrérie Saint Etienne d’Alsace gère le sigille des vins d’Alsace, la Commanderie des grands vins d’Amboise remet le Bacchus d’or des AOC « Touraine-Amboise ».

On vous invitera prochainement à parcourir la France via ces confréries bachiques, chaque grande région viticole étant représentée par une ou plusieurs de ces dernières.

A très vite,

Lucie